PAYE TA SHNEK

tentatives de séduction en milieu urbain

le livre

— Pré-commander le livre —

partagez vos anecdotes

15 mars 2014
17 notes

« Hey mademoiselle ! Hey la blonde ! T’es trop belle ! Oh ! Oh ! Réponds ! Salope ! »

Grenoble - les Halles

« Si tu me laisses toucher tes pectoraux, je te laisse toucher mes parties génitales. »

Lille - rue Patou

« Hey mademoiselle, vous avez la classe même en sortant des toilettes ! Je savais pas qu’une femme comme vous, ça allait aux toilettes ! »

Versailles - en sortant des toilettes publiques

« Hey mademoiselle, t’as une tête d’institutrice, j’aimerais bien que tu me tailles le crayon. »

Paris - rue de la Roquette

« Vous la prenez à deux ou on la prend à trois ? »

Paris - quartier des Batignolles

« Avec ta jupe, tu ferais bander un mort. »

Toulouse - place de la Daurade

« Putain si t’étais pas aussi jolie, je t’aurais bien cassée en deux. »

Paris 18ème — dans la rue

« Quand tu souris je bande jusqu’à tes lunettes. »

Annecy — jardins de l’Europe

« Si tu veux pas m’offrir ton corps, je peux le louer ? »

Bordeaux - place de la Victoire

« Eh, la secrétaire ! Tu veux qu’on s’entretienne ? »

 Lille - dans le métro

« T’es tellement bonne que même si t’étais un mec, je te sucerais la bite. »

Lyon - dans un bar

9 mars 2014
7 notes

« Tu sais que le vert de la pelouse te va bien au teint ? Je passe un coup de tondeuse quand tu veux sur la tienne ! »

Nîmes - esplanade 

« Tu sais que t’as les yeux qui puent l’enculade toi ? »

Strasbourg - dans un bar

« Oh la blondasse, j’te péte la fougasse. »

Lyon - centre commercial La Part Dieu

« Mademoiselle ! Je te la mettrais bien là où ça pue ! »

Saint Maur des Fossés - bords de Marne